Réjean Parent est-il un démocrate?

Les dirigeants des grandes centrales syndicales réfutent toujours les accusations selon lesquelles ils se soucient de la démocratie comme de leur première pancarte, malgré certaines pratiques pourtant incompatibles avec un processus de consultation et de décision juste et équitable pour leurs membres (absence de vote secret, intimidation).

La dernière sortie web de Réjean Parent, président de la Centrale des syndicats du Québec, apporte de l’eau au moulin des critiques.

Je suis pour le syndicalisme, mouvement nécessaire à l’établissement d’un rapport de force équitable entre patrons et travailleurs. Germinal est d’ailleurs le premier roman qui est venu, vers février 1998, jeter un premier rayon sur une conscience sociale encore en hibernation au milieu d’un hiver idéologique qui faisait rage dans la tête d’un jeune collégien un peu gâté pourri.

Je suis néanmoins contre les chapelles idéologiques, quelles qu’elles soient.

Je pose une question : qu’est-ce que la démocratie en plus d’être un mode d’exercice du pouvoir permettant à la population d’un État de choisir ses dirigeants?

C’est un lieu où doit impérativement exister une pluralité idéologique. Gauche, droite, centre et leurs amalgames.

L’actuel conflit opposant étudiants au gouvernement libéral concernant la hausse des frais de scolarité a récemment un connu un rebondissement intéressant : un mouvement d’étudiants « socialement responsables », pro-hausse a fait son apparition dans la sphère publique.

On devrait normalement se réjouir de savoir que le milieu étudiant, loin de se laisser endoctriner par le discours de charmeur de serpents de certains de ses professeurs, se sert plutôt de ses outils intellectuels nouvellement acquis pour développer un esprit critique permettant la reproduction, dans ce microcosme de notre propre société, de la même diversité idéologique.

Quelle est la réaction du président de la CSQ?

Il s’inquiète beaucoup, M. Parent, que des jeunes soient « influencés » par l’idéologie libertarienne et il dénonce des liens entre le Mouvement des étudiants socialement responsables (MÉSRQ), l’Institut économique de Montréal et le Réseau Liberté-Québec.

Autrement dit, non seulement M. Parent tombe dans le panneau et joue le jeu des réactionnaires à la Nathalie Elgrably/Éric Duhaime, qui voient des communistes partout, mais il ne reconnaît pas la légitimité pour un mouvement étudiant de faire preuve de dissension.

Pourtant, l’action politique extra-parlementaire est permise dans une société démocratique comme la nôtre, et les grands syndicats québécois sont présents au sein du mouvement pro-gel/pro-gratuité. On ne l’entend pas non plus dénoncer les liens idéologiques évidents entre l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) et Québec Solidaire, qui regroupe en son sein les restes de table des mouvements marxiste-léninistes, socialistes, communistes et maoïstes québécois, qui auraient tout intérêt à ouvrir un livre d’histoire du XXe siècle pour savoir où mène la concrétisation du programme politique qu’ils prônent.

M. Parent devrait se rendre compte d’une chose : l’ennemi commun de la CLASSÉ – la coalition étudiante anti-hausse – et du MÉSRQ est l’effondrement du système d’éducation québécois, gangréné par des années de négligence budgétaire, d’aventures financières foireuses et d’un laisser-faire ayant permis à des dirigeants d’université d’empocher des millions de dollars alors que certains cours de troisième année de bac étaient scandaleusement dispensés par des chargés de cours.

Les deux associations présentent des solutions différentes à un même problème. Au reste de la communauté de se brancher.

Accepter cet état de fait, M. Parent, ferait de vous un démocrate.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :